Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Fête du Vaudoun au Bénin Edition 2015

Comme à l'accoutumé 2015, croyants et non croyants des cultes endogènes ont massivement fait le déplacement pour honorer la culture béninoise. IHD Bénin a voulu en faire un récapitulatif bref.

A la gare de Godomey déja vers 7h du matin, c’est l’ambiance des grands jours, des grands départs. Des milliers de pèlerins, dans ce pays qui compte 17% d’animistes, vont se rendre à Ouidah pour célébrer les divinités du panthéon vaudou, samedi 10 janvier. Mais, cette année encore, le déplacement s’annonce périlleux et il faudra s’armer de patience. L’autoroute Godomey - Ouidah (32 km) est en réfection depuis plus de trois ans. Il n’est ouvert qu’à moitié.

Sur la partie non goudronnée, qui s’étend sur 18 km, d’énormes nuages de poussières se lèvent au passage des véhicules. Dans le ciel, le sable qui se mêle au brouillard en cette période d’harmattan, aveugle le chauffeur de taxi qui conduit avec prudence. A l’intérieur de l’habitacle, où nous sommes confinés à sept pour seulement cinq places, on se protège en masquant tant bien que mal son visage.

Une heure de trajet environ et voilà Ouidah, cité historique des Pédah (peuple autochtone), mais aussi des derniers descendants d’esclaves revenus il y a plus de deux siècles, après s’être affranchis. On les reconnaît grâce à leurs patronymes, puisqu' il portent encore le nom de ces maîtres négriers que leurs aïeux ont servis dans les différentes plantations sucrières de l’autre côté de l’Atlantique.

Dans l’ensemble les festivités ont été placées sous le signe de la cohésion nationale. Des prières ont été fête pour que le consensus l’emporte dans les débats politiques, pour qu’en 2009 il y ait moins de tension que l’an dernier et pour que les uns et les autres placent l’intérêt national au dessus de tout.


La vidéo ci-dessous de 23 minutes illustre mieux les démonstrations surnaturelles de force du culte ZANGBETO (Veilleurs de nuits) originaire de Porto-novo. Il s'agit là de Métaphysique et téléportations.

https://www.youtube.com/watch?v=NJIEQ2uVX8o

Instaurée en 1994 par l'’ancien Président de la République Nicéphore D.Soglo et célébrée tous les 10 janvier, la fête nationale du vaudou a encore battu son plein le samedi 10 janvier dernier sur toute l’étendue du territoire béninois.

De Cotonou à Parakou, en passant par Ouidah, Grand Popo, Comè, Allada, Porto Novo,…la fête a eu lieu. Les manifestations officielles se sont déroulées à la Place «Singbodji » du musée historique d’Abomey, à près de 200 kilomètres au Nord de Cotonou. Chants, danses, libation, holocauste, cérémonies diverses, démonstrations de puissances magiques, … Tout a été mis à contribution pour donner à la fête tout son éclat. Prêtres, prêtresses et adeptes de vaudou, en accoutrements d’apparat ont montré un débordement de ferveur religieuse. Tout le panthéon vaudou du Bénin a été concerné par cette fête : Sakpata, Hêviosso, Dan, Thron, Djaguidi, Mami, Zangbéto, Kouvito, etc. Tous les vaudous ont été célébrés dans l’enthousiasme et la foi. A l’occasion, une statue du vaudou hêviosso a été érigée dans la ville de Savalou. Des chefs et adeptes du vaudou venant des pays voisins, d’autres pays africains et même d’Europe et d’Amérique ont pris par à la fête. De nombreux touristes ont aussi répondu aux rendez vous. Dans l’ensemble les festivités ont été placées sous le signe de la cohésion nationale. Des prières ont été fête pour que le consensus l’emporte dans les débats politiques, pour qu’en 2009 il y ait moins de tension que l’an dernier et pour que les uns et les autres placent l’intérêt national au dessus de tout.

Participons tous à l'émergence de notre culture.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :